impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

mardi, 02 mars 2021 15:58

Travaux de la RN88 au Pertuis et Saint-Hostien : le Conseil d'Etat va être saisi par les quatre associations écologistes

Francis Collet (FNE 43), Jean-Jacques Orfeuvre (FNE AURA), Colette Chambonnet (SOS Loire Vivante) et Pierre Pommarel (FNAUT Auvergne)|Colette Chambonnet (SOS Loire Vivante)|Pierre Pommarel (FNAUT Auvergne)|Jean-Jacques Orfeuvre (FNE AURA)||||| Francis Collet (FNE 43), Jean-Jacques Orfeuvre (FNE AURA), Colette Chambonnet (SOS Loire Vivante) et Pierre Pommarel (FNAUT Auvergne)|Colette Chambonnet (SOS Loire Vivante)|Pierre Pommarel (FNAUT Auvergne)|Jean-Jacques Orfeuvre (FNE AURA)||||| ||||||||

Les quatre associations opposées au début des travaux de la RN88 entre Le Pertuis et Saint-Hostien, avaient déposé un référé suspensif qui a été rejeté par le tribunal administratif de Clermont. Elles annoncent qu'elles vont porter le dossier devant le Conseil d'Etat.

Après le refus du tribunal administratif de Clermont-Ferrand de suspendre les travaux de la RN88 entre Le Pertuis et Saint-Hostien, les quatre associations écologistes passent à l'étape d'après. Il s'agit du Conseil d'Etat. Le juge suprême sera sollicité avant le 23 mars, date limite pour cet appel. Les opposants espèrent ainsi casser la décision et retenter leur chance devant un tribunal administratif. Ils n'ont pas apprécié les quatre lignes de la décision pour un dossier qui a demandé des heures de préparation. "Quatre lignes pour réfuter, c'est un peu juste", estime Colette Chambonnet de SOS Loire Vivante, qui rappelle les 20 hectares de zones humides détruites et les 2,4 km de cours d'eau modifiés.

Outre SOS Loire Vivante, on retrouve la FNAUT (Association des usagers des transports d'Auvergne), France Nature Environnement Haute-Loire et Auvergne-Rhône-Alpes. Ils reprochent "une décision inexpliquée et inexplicable du juge de laisser poursuivre les travaux de déviation de la RN88". Leur requête s'attaquait à l'autorisation du préfet de Haute-Loire d'autoriser le début du chantier.

L'arrêté préfectoral a-t-il été respecté ?

"La grande sacrifiée dans ce dossier, ce n'est pas la sécurité routière mais bien la biodiversité, l'agriculture et le climat." Francis Collet, de FNE Haute-Loire, habite au Pertuis. Il indique "avoir vu des engins travailler de nuit et des abattages et défrichages se faire par -5 °C, alors que c'est interdit par l'arrêté préfectoral".

Un appel aux dons pour financer

Pour les aider à financer ce recours devant le Conseil d'Etat, dont le coût est estimé à 6000 € (les opposants doivent passer par un avocat agréé par le Conseil d'Etat), les associations ont décidé de lancer un appel aux dons. Une cagnotte en ligne existe sur Helloasso.

Quelles alternatives possibles ?

Ces quatre associations militent pour des alternatives. Pierre Pommarel, de la FNAUT évoque le développement des transports en commun : "Développer un bus par heure entre Yssingeaux et Le Puy de 6 heures à 20 heures coûterait 450 000 € par an. Et en augmentant les cadences de train Le Puy/Saint-Etienne, cela reviendrait à 3 millions d'euros par an. On est bien loin des 220 millions d'euros de ce projet autoroutier."

Les associations évoquent aussi la possibilité d'une petite déviation pour Saint-Hostien et d'une tranchée couverte pour Le Pertuis afin de faciliter l'accès aux commerces. "Ça mérite d'être étudié avec les habitants."

RN 88 Survol general du tracé en projet en automne 2020 from European Rivers Network on Vimeo.

Dernière modification le mardi, 02 mars 2021 17:39

Partager sur :