impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

Enseignement supérieur catholique janvier 2021

logo slogan new

logo slogan new

impression pas cher

iBiz® | Design | Web | Imprimerie en ligne

samedi, 19 décembre 2020 19:48

RN88 Le Pertuis/Saint-Hostien : ces combats gagnés ailleurs qui inspirent les opposants d'ici (vidéo)

|||||||||||||||||||||||||||| |||||||||||||||||||||||||||| ||||||||||||||||||||||||||||

Samedi, la manifestation de La Lutte des Sucs a permis de témoigner de combats similaires menés ailleurs et qui ont abouti à des victoires. De quoi inspirer ce collectif opposé à la nouvelle 2x2 voies de la RN88 au Pertuis et Saint-Hostien.

Les opposants au projet de nouvelle RN88 avec une 2x2 voies qui contournerait Le Pertuis et Saint-Hostien a réuni entre 200 et 300 manifestants. Au coeur de l'après-midi, ils ont décidé de bloquer la circulation dans la traversée du Pertuis avec des petites bottes de paille et une présence physique au milieu de la chaussée. Alors que des manifestants entonnaient une chanson (voir vidéo), les gendarmes ont pu rapidement mettre en place une déviation par l'arrière de la station service dans le sens Yssingeaux-Le Puy et par le cimetière dans le sens inverse.

La manifestation s'était positionnée devant l'école du village du Pertuis. Entre repas à emporter, vin et jus de pomme chauds, les discours alternaient avec quelques interludes musicaux en tous genres.

La tête de liste écolo aux Régionales au Pertuis

Les interventions ont permis de témoigner de quelques combats menés ces dernières années en Rhône-Alpes ou ailleurs. Fabienne Grébert, tête de liste aux prochaines élections régionales sous l'étiquette écologiste, réclame une "alternative" pour "remettre l'écologie au coeur des attentes des gens. On peut largement faire autre chose avec 260 millions d'euros (le coût du projet sur la RN88 entre Yssingeaux et Blavozy, NDLR)."

Isère et Haute-Loire, même combat environnemental

Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régionale, connaît bien les combats à mener. Ses parents vivent à Queyrières et elle en Isère, près de Roybon, là où le Groupe Pierre et vacances projetait de construire un Center Parcs. En juillet dernier, le groupe touristique a décidé de jeter l'éponge. "C'était les mêmes enjeux environnementaux en Isère qu'ici en Haute-Loire avec une atteinte à la ressource en eau et aux zones humides." Elle ajoute, tout en évoquant le projet avorté de l'A45 : "On a le droit de ne pas tout dépenser dans la voiture. A force de grignoter les terres agricoles, on va finir par avoir faim et soif."

Myriam Laïdouni-Denis va aussi déposer un recours

Myriam Laïdouni-Denis insiste sur la mobilisation plurielle pour réussir les combats. Et annonce qu'elle va déposer un recours devant le tribunal administratif contre l'arrêté préfectoral "au nom des élus régionaux". "Laurent Wauquiez, c'est toujours de plus-plus : plus vite, plus fort. On oppose plus de responsabilité, plus de résilience. Je suis pleine d'espoir pour ce combat. En épluchant le dossier, je me rends compte qu'on a de la matière sur le plan juridique. On a des outils à la pelle."

Serre de la Fare, l'exemple le plus local

Renaud Daumas, maraîcher à Retournac et membre de FNE, à l'avant-poste dans ce combat, ajoute le combat gagné en Haute-Loire du barrage de Serre de la Fare, un projet de barrage sur la Loire, abandonné en 1991. "On continue sur la triptyque juridique-manifestation-politique. On est légaliste mais si un jour les pelleteuses arrivent, il faudra être assez nombreux et ça peut en passer par une ZAD (Zone à défendre, NDLR), un blocage, un chaînage. Quelle que soit la forme de la mobilisation, on a tous un objectif commun. A45, Roybon, Serre de la Fare, il est important de faire connaître ces victoires. Que ceux qui sont déjà résignés voient qu'on peut agir."

Dernière modification le samedi, 19 décembre 2020 21:32

Partager sur :