imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

dimanche, 27 septembre 2020 07:21

Les opposants au projet de RN88 n'ont pas dit leur dernier mot

|Jean-Jacques Orfeuvre et Renaud Daumas|| |Jean-Jacques Orfeuvre et Renaud Daumas|| |||

Les opposants au projet de 2x2 voies entre Le Pertuis et Saint-Hostien dénoncent une enquête publique "partiale, erronée, méprisante". Ils restent à l'affût et se tiennent prêts à engager des actions, sur le terrain et en justice.

Ils voulaient d'abord "se fader" les 127 pages comme ils disent avant de s'exprimer dans le détail. Samedi, près de deux semaines après l'avis favorable de la commission d'enquête sur l'aspect environnementale du dossier, les membres de France Nature Environnement 43 sont revenus sur les conclusions du rapport d'enquête.

60 % d'avis favorables et 40 % d'avis défavorables

Ils retiennent "le parti pris" de la commission d'enquête qu'ils jugent "totalement partiale". "Ce rapport est méprisant par rapport aux arguments apportés par les opposants. Au final, il y a 60 % d'avis favorables et 40 % d'avis défavorables. Cette enquête publique n'était pas un référendum on le rappelle. Les arguments contraires sont contredits sur dix pages. Mais pour les arguments favorables, une demi-page a suffi, il n'y a aucune remise en question. Dès le deuxième jour, à l'issue d'une discussion avec le président de cette commission, on avait compris que l'avis serait favorable. Ils osent même dire que ce projet va préserver l'environnement, que le paysage sera encore plus beau", indiquent Renaud Daumas, président de FNE 43, et Jean-Jacques Orfeuvre, vice-président.

FNE 43 considère que "ce rapport ne veut pas dire grand-chose. Cette commission d'enquête méconnaît le sujet mais elle ne méconnaît pas le maître d'ouvrage".

Ils n'ont pas dit leur dernier mot

Que va-t-il se passer maintenant ? "On attend que le préfet se positionne, qu'il autorise ou non. On a d'ailleurs sollicité le préfet qui n'a pas répondu à nos deux courriers. On lui a même proposé de le rencontrer sur le terrain, puisqu'il affirme dans les médias qu'il veut être sur le terrain."

Les opposants étudient les voix de recours possibles en cas d'avis favorable. Cela peut se traduire par un recours devant le tribunal administratif en cas de validation du projet par la préfecture. Et aussi par un référé suspensif si les travaux devaient commencer afin de faire stopper le chantier.

Au Pertuis le 4 octobre, au Puy le 17 novembre

Les prochaines actions seront une permanence au Pertuis le 4 octobre sur la place du village et le 17 novembre au Puy dans le cadre de la Journée contre la réintoxication du monde.

Dernière modification le dimanche, 27 septembre 2020 07:42

Partager sur :