graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

mercredi, 16 septembre 2020 09:22

Tests Covid : un temps d'attente variable dans les laboratoires selon les cas

|||| |||| ||||

La demande de tests a explosé en Haute-Loire ces dernières semaines. Ce qui a entraîné des difficultés pour répondre rapidement à toutes les demandes. Entre prise de rendez-vous et résultat des analyses, le temps d'attente varie énormément.

Cas contact, symptômes, entrée en Ehpad, opération programmée, test de confort : ces dernières semaines, malgré l'augmentation des capacités de tests du Covid-19, les laboratoires sont débordés.

Une rupture temporaire de réactif

Et quand les capacités d'accueil sont suffisantes, c'est le matériel qui ne suivait pas. Ce fut le cas chez Alti Labo où les stocks de réactifs ont été asséchés en quelques jours. "Tout est rentré dans l'ordre", assure Gilles Ollagnon, biologiste chez Alti Labo qui propose des tests en drive au Puy et à Monistrol. Ce manque de fourniture avait alors entraîné des délais de réponse des résultats plus longs début septembre, de 5 jours minimum, alors qu'il était jusque-là de moins de 72 heures.

Les prises de rendez-vous restent partout convenables, de l'ordre de un ou deux jours. "Si le médecin appelle pour un cas symptomatique, on arrive à rajouter le jour même ou le lendemain."

Garder des créneaux pour les urgences

Le même discours est tenu chez Cerballiance à Yssingeaux qui garde toujours quelques plages pour les urgences et réalise les tests en mode drive de 10 h 30 à 12 heures. Le laboratoire des Sucs doit aussi jongler avec les tests collectifs comme pour les enfants et personnels des écoles Jean-de-la-Fontaine et Saint-Gabriel, tous testés mardi après-midi. "Les équipes du labo et du plateau technique travaillent sans relâche", plaide Marina Lardeux, biologiste chez Cerballiance. "On a connu un afflux de demandes, notamment de personnes qui voulaient simplement savoir si elles avaient le virus. On a une gestion du jour au lendemain."

Une évolution de 100 % en une semaine

A l'hôpital Emile-Roux, le laboratoire s'est équipé pour réaliser des tests et les analyses. Selon le directeur Jean-Marie Bolliet, "le délai d'attente est de 24h maximum. On réalise 150 tests par jour mais on a connu une évolution de 100 % en une semaine avec un plafond à 200 tests par jour".

Partager sur :