graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

vendredi, 11 septembre 2020 07:16

CGT : Philippe Martinez au contact de ses camarades en Haute-Loire

|Philippe Martinez|Philippe Martinez et Pierre Marsein|Pierre Marsein, secrétaire départemental de la CGT Haute-Loire|| |Philippe Martinez|Philippe Martinez et Pierre Marsein|Pierre Marsein, secrétaire départemental de la CGT Haute-Loire|| |||||

Jeudi, pour son assemblée générale de rentrée, la CGT de Haute-Loire a reçu la visite du secrétaire national Philippe Martinez, venu prôner le souhait d'un plan de rupture et non d'un plan de relance.

Dans la grande salle du centre socio-culturel de Blavozy, les interventions s'enchaînent. Les chaises sont éparpillées pour respecter les distances, chaque visage est dûment masqué. Cette assemblée générale marque la rentrée sociale de la CGT qui vise les élections de représentants du personnels dans les TPE au début 2021.

Martinez prône un plan de rupture et la semaine de 32 heures

Philippe Martinez, moustache masquée, était l'invité de ce rassemblement syndical. Quatre ans après sa dernière venue en Haute-Loire, le patron de la CGT s'est penché sur l'actualité sociale de cette rentrée. Et il est clair. "On n'a pas besoin d'un plan de relance mais d'un plan de rupture avec tout ce qui se fait depuis des années. On est trop timide sur les propositions chocs en matière sociale. Les salaires, c'est indispensable de les augmenter. Pendant les trois mois du confinement, certains métiers étaient vus comme indispensables. Mais aujourd'hui, ces salariés ne sont pas mieux payés qu'en janvier. Et j'estime qu'il est nécessaire de travailler moins pour que tout le monde ait du travail. C'est le moment de parler de la semaine de 32 heures."

1200 emplois touchés par le Covid en Haute-Loire

Pierre Marsein, secrétaire départemental de la CGT, s'arrête lui sur les effets du Covid en terme d'emploi. Et de rapporter un chiffre fourni par la préfecture. "En Haute-Loire, 1200 emplois ont été impactés par le Covid. Certes, on n'a pas eu de plans sociaux mais 1200 emplois ont été supprimés, soit des intérimaires non renouvelés, soit des saisonniers non sollicités, soit des CDD qui se sont arrêtés.

Appel à la grève le 17 septembre

La rentrée sociale se traduira le 17 septembre par un appel à la grève et à la manifestation par les syndicats "pour défendre les emplois, les salaires et la sécurité sociale dans son ensemble dont les retraites".

Dernière modification le vendredi, 11 septembre 2020 07:37

Partager sur :