imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

logo slogan new

logo slogan new

imprimerie pas cher

Imprimerie pas chère | Web | Boutique discount

lundi, 31 août 2020 08:51

Deux jeunes pareurs bovins s’occupent des pieds des vaches

|||| |||| ||||

(Publi-reportage) Alexandre Tixier et Eloi Forissier s’occupent du parage bovin depuis deux ans. Un soin des pieds des vaches qui apporte bien-être et rendement assuré pour la production de lait.

Le parage bovin, ce n’est ni plus ni moins qu’une pédicure pour les pieds des vaches. Une intervention qui est capitale pour les bêtes. Car une vache qui a mal aux pieds à cause de l’excès de corne, c’est une vache qui rechignera à se lever pour se nourrir, qui ne sera pas en mesure de s’occuper correctement de son veau, et qui fournira une quantité de lait inférieure à son potentiel.

Un savoir-faire transmis par le père d’Eloi

Alexandre Tixier et Eloi Forissier, qui se sont connus au lycée professionnel Notre-Dame-du-Château à Monistrol-sur-Loire dans une formation de chaudronnerie, se sont associés.

Les deux professionnels ont créé Fortix and cow depuis deux ans. Avant cela, ils ont passé une année à tout apprendre auprès de Jean-Isidore Forissier, le père d’Eloi, qui s’est occupé des pieds de vaches pendant dix ans, après avoir été maréchal-ferrant pendant 17 ans.

Ils s’occupent des pieds de championnes

Les deux pareurs sont devenus compétents et disposent d’un savoir-faire déjà reconnu. Ils réalisent 17 000 pieds par an. Ils s’occupent notamment des montbéliardes de la famille Rolly du GAEC du Pivert à Saint-Pal-de-Chalencon qui collectionne les médailles sur les concours professionnels.

Leur champ d’action rayonne sur toute la Haute-Loire, la Loire, l’Ardèche, la Lozère, l’Isère.

Jusqu’à 100 vaches des quatre pieds par jour à deux

« On préconise toujours l’intervention préventive, au moins deux fois par an. Le contrôle laitier montre la progression dans la production de lait et l’intervention est très vite rentabilisée », affirment les jeunes pareurs qui peuvent aussi réaliser des pansements et des talonnettes pour soigner les animaux blessés. « Et que ce soit vache ou taureau, on applique le même tarif. Un pied reste un pied. Et on revendique des tarifs très raisonnables. A deux, on peut faire jusqu’à 100 vaches des quatre pieds par jour, nous sommes équipés de cages hydrauliques performantes, assurant un confort et un stress minimum pour les vaches. »

Contacts

Eloi Forissier au 06 42 60 08 04

Alexandre Tixier au 06 75 70 70 05

Partager sur :