graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

samedi, 04 juillet 2020 20:04

Projet 2x2 voies sur la RN88 : quel impact sur les terrains agricoles ?

|||Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régionale Europe Ecologie-Les Verts en Isère, dont le berceau familial est à Queyrières, a apporté son soutien|||||||| |||Myriam Laïdouni-Denis, conseillère régionale Europe Ecologie-Les Verts en Isère, dont le berceau familial est à Queyrières, a apporté son soutien|||||||| |||||||||||

Le projet de 2x2 voies de la RN88 entre Le Pertuis et Blavozy entraînera la suppression de 140 hectares de terrain agricole et zones humides. Samedi, les opposants à cette nouvelle route était réunie chez un agriculteur à Saint-Etienne-Lardeyrol qui sera directement touché.

Xavier Maleysson parle pour lui, pour sa famille. Mais il dit s'exprimer aussi au nom de tous les agriculteurs, touchés de près ou de loin par le projet de 2x2 voies. Au-delà des arguments écologiques avancés par les opposants portés par la dimension écologique, une quinzaine d'agriculteurs vont être atteints par le tracé. Sur une longueur de 10,7 km sur les communes du Pertuis, Saint-Hostien, Saint-Pierre-Eynac et Saint-Etienne-Lardeyrol, l'emprise totale des travaux est de 140 ha.

10 % des terres d'une ferme supprimés

Dans la famille Maleysson, où l'on cultive la terre et élève du bétail de père en fils, on a déjà vécu les expropriations. Mais celle-ci est la plus forte. Sur les 90 hectares de la ferme, 10 seront supprimés pour le futur tracé choisi. "Le pire chemin a été retenu pour l'agriculture et l'écologie."

Et Xavier Maleysson d'énumérer la gêne qu'il va subir : "ça coupe ma ferme en deux, on me prend 10 hectares qu'on ne me compense pas, cela met en péril mon autonomie fourragère. Avec la déviation, cela va supprimer une source qui alimente ma ferme et deux maisons."

L'enquête publique sur le point de démarrer

L'enquête publique doit débuter à la mi-juillet pour un mois. Les opposants veulent demander le prolongement de cette enquête en plein été et comptent bien apporter leurs arguments contraires.

Dernière modification le samedi, 04 juillet 2020 20:54

Partager sur :