graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Impression | Web (boucherie en ligne) | Gobelet

mardi, 30 juin 2020 15:37

Santé : les personnels soignants maintiennent la pression

||||||||||||| ||||||||||||| |||||||||||||
Carbrise juillet 2020
Retournac commerçants juillet 2020

Ce mardi, les personnels soignants de l'hôpital public et d'Ehpad sont de nouveau en action pour réclamer des "réponses rapides et concrètes" à leurs revendications.

Ils étaient beaucoup moins nombreux ce mardi devant l'entrée de l'hôpital Emile-Roux, une centaine, contre 300 le 16 juin. Si le nombre a baissé, la colère reste intacte pour ces personnels hospitaliers.

On leur promet 6 milliards, ils en veulent 32

Alors que le Segur de la santé arrive à son terme, Amandine Rabeyrin, déléguée CGT, constate qu'il ne reste que des miettes. "Le gouvernement débloquerait 6 milliards d'euros. Ne nous laissons pas duper ! Ce chiffre claque à l'oreille du grand public mais cela ne répond pas à nos revendications. Pour augmenter les rémunérations de tous, 32 milliards sont nécessaires."

1 soignant par résident en Ehpad ?

Outre les revalorisations salariales, les syndicats réclament des créations de postes : 200 équivalents temps plein à l'hôpital public du Puy et 1 soignant par résident dans les Ehpad. "Mais là encore, il y a un hic. "Notre ministre ne parle pas d'augmentation des effectifs. Il veut une nouvelle organisation, encourage les heures supplémentaires, le développement de l'auto-remplacement. De qui se moque-t-on ? C'est déjà notre quotidien et ça nous épuise. Nous ne voulons pas perdre notre vie à la gagner !"

Une rencontre en préfecture

"A travers notre combat se joue l'avenir de l'hôpital public, de l'accès au soin pour tous et plus largement d'une société plus juste."

Ce mardi, une délégation intersyndicale était attendue à 16 heures pour une rencontre en préfecture.

Partager sur :