graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

logo slogan new

logo slogan new

graphiste imprimeur copy

Imprimerie | Web (ex : charcuterie en ligne)

mercredi, 22 avril 2020 18:03

Olivier Cigolotti milite pour la réouverture des restaurants

|| || ||

Dans un courrier adressé au ministre de l'Economie, Olivier Cigolotti, sénateur centriste de la Haute-Loire, appelle à la reprise partielle d’activités du secteur de l’hôtellerie-restauration.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a précisé que la reprise d’activité - dont la date pourrait être indiquée aux professionnels au cours de la première semaine du mois de mai - exigeait au préalable l’élaboration d’un protocole sanitaire de nature à garantir la santé de tous, salariés, chefs d’entreprises, clients et fournisseurs.

Retrouver un « effet d’horizon » 

"Dans le contexte de cette crise sanitaire d’ampleur exceptionnelle, la mise en œuvre de mesures efficaces est évidemment un préalable à la reprise des activités de l’hôtellerie-restauration, qui sont, par nature, des activités de service au contact ou à proximité du public", convient Olivier Cigolotti.

"Ce travail de concertation de l’ensemble des acteurs de la restauration (traditionnelle, rapide, collective, brasseries…) et de l’hébergement marchand (hôtels, campings, résidences de tourisme…) est en cours. Cet effort collectif et responsable témoigne de la mobilisation de l’ensemble du secteur qui ne demande qu’à retrouver un « effet d’horizon » pour leur avenir."

Des arguments à faire valoir

Le sénateur, confiné à Saint-Romain-Lachalm, argumente en s'appuyant sur "les initiatives et les propositions des professionnels et des syndicats du secteur qui foisonnent" :

- strict respect de mesures préventives et des gestes barrières permettant de limiter les risques de propagation du coronavirus.

- port obligatoire d’un masque pour l’ensemble du personnel.

- distanciation sociale assurée par un espacement des tables dans les restaurants et sur les terrasses d’au moins un mètre.

- encourager la vente à emporter qui permettra de compenser la capacité d’accueil limitée dans les restaurants, imposée par la distanciation sociale.

- envoi à chaque client effectuant une réservation, d’une vidéo ou d’un email détaillant les mesures de sécurité sanitaire en pratique dans l’établissement.

- sensibilisation, chaque matin, de tout le personnel, à travers une réunion de retour d'expérience sanitaire de la journée précédente.

- organisation du temps de travail en fonction du nombre de personnes nécessaires à la reprise de l'activité.

- totale transparence sur l'origine des produits servis en restaurants et un approvisionnement en produits frais bruts payés au juste prix, rapidement, à nos producteurs-artisans.

"De l’établissement de quartier à l’établissement étoilé, faisons confiance à nos professionnels, à leur travail collectif, pour offrir à l’ensemble de nos concitoyens un service à la hauteur des enjeux sanitaires actuels."

"A la veille d’une saison touristique, certes, limitée, comment peut-on imaginer la réouverture de certains commerces, sans les acteurs de l’hôtellerie-restauration et de la brasserie ? Même si les autorisations sont provisoires et seront liées à la situation sanitaire de chaque région concernée, donnons-leur les autorisations nécessaires."

Dernière modification le mercredi, 22 avril 2020 18:09

Partager sur :