Gobelets ecocup

mardi, 26 novembre 2019 22:29

Top départ du diagnostic de santé mentale 43

||| ||| |||
Chambon Intermarché juillet 2024

Dans le cadre du Projet territorial de santé mentale de la Haute-Loire, qui vise à établir un état des lieux du département et élaborer des fiches-actions concrètes, 110 professionnels altiligériens du secteur sanitaire, social et médico-social se sont réunis au Puy-en-Velay.

Qu’ils soient travailleurs sociaux, médecins, psychologues, responsables de structures, tous se sont mobilisés pour échanger et témoigner de leur expérience.

Une équipe a été missionnée par la DTARS 43 début 2019 pour piloter le projet, constituée de représentants des principales structures travaillant autour de la santé mentale sur le territoire : le Conseil territorial de santé, le Conseil local de santé mentale, l’hôpital Sainte Marie, l’Adapei 43, l’Asea 43, le Centre communal d’action sociale du Puy en Velay, le Conseil départemental de l’ordre des médecins, la Croix-Rouge 43, la Maison départementale des personnes handicapées, les Pupilles de l’enseignement public 43, Sésame autisme Rhône-Alpes, l’Unafam 43 et l’Union régionale des personnels de santé Médecins.

Cinq ateliers à thèmes

A l’initiative de cette rencontre inédite, l’équipe-projet a ouvert le séminaire de travail en présentant le dispositif, qui s’intègre dans le cadre du Plan régional de santé de chaque ARS. Les participants étaient ensuite invités à devenir acteur du diagnostic en participant à l’un des 5 ateliers thématiques : l’accès au diagnostic et aux soins psychiatriques, l’accès aux accompagnements sociaux et médico-sociaux, la prévention et la gestion des situations de crise, les situations inadéquates, l’accès aux soins somatiques.

Grâce à une méthode d’animation participative et des outils interactifs, chacun a pu exprimer son ressenti sur les forces et faiblesses du département. Une restitution dynamique du travail réalisé dans chaque atelier a permis de partager les expériences et questionnements des participants en fin d’après-midi.

Une analyse par les PEP 43

Cette première rencontre donnera lieu à une analyse par les PEP 43, responsables du diagnostic quantitatif et qualitatif en cours, et pourra se prolonger au printemps au travers d’un second séminaire et de groupes de travail orientés cette fois sur l’action à mettre en place sur les années 2020-2022. La bienveillance, la motivation et l’énergie déployées par les organisateurs et les participants dans le cadre de cet événement sont des signaux des plus positifs pour notre département et son secteur sanitaire, social et médico-social.

Partager sur :