ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

Logo la Commère 43

ibiz partenaire m

Création graphiqueSite web & Imprimerie

mercredi, 14 août 2019 08:11

Mort de trois adolescents à Bas-en-Basset : la justice accepte de rouvrir l'enquête

|| || ||
Chambon Garouste 2019

Les familles et les amis des trois victimes ont été entendues. La justice accepte de rouvrir l'enquête pour tenter de faire la lumière sur le drame qui a tué trois adolescents en 2015 dans un hameau de Bas-en-Basset.

L'information est révélée par France 3. En date du mardi 13 août, une information judiciaire avec constitution de partie civile pour "homicides involontaires" a été ouverte.

Cette décision va permettre à une nouvelle équipe d'enquêteurs de rouvrir l'épais dossier de cette explosion du 13 juin 2015 qui avait coûté la vie à trois adolescents, Bastien, Tristan et Maxime dans une maison abandonnée. Robin est le seul survivant après avoir été gravement brûlé.

Car si la justice a innocenté les trois copains, de très nombreuses questions restent en suspens autour de la présence importante de produits chimiques et instables dans cette maison de "Ranchevoux" à Bas-en-Basset, capables de fabriquer du TATP (peroxyde d'acétone). "Tout ce qu'on a su nous dire, c'est que nos enfants n'ont rien fait. Mais cela ne nous suffit pas", évoquait le père d'un des trois garçons en juin à l'occasion d'une nouvelle mobilisation. Ces derniers mois, les familles ont engagé un nouvel avocat réputé, Me Gilles-Jean Portejoie. Les parents avaient aussi porté plainte contre X pour relancer l'enquête.

Dernière modification le mercredi, 14 août 2019 08:24
Connectez-vous pour commenter