ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

dimanche, 09 juin 2019 17:23

L'association de protection animale Acama 43 sur tous les fronts

|La présidente Nathalie Monnier, la trésorière Marie-France Buyck et Chloé, jeune bénévole|Dédé, la mascotte, a participé aux travaux de l'assemblée générale|Alaska, chaton blanc sourd, promis à l'euthanasie, vit des jours paisibles à Saint-Etienne|| |La présidente Nathalie Monnier, la trésorière Marie-France Buyck et Chloé, jeune bénévole|Dédé, la mascotte, a participé aux travaux de l'assemblée générale|Alaska, chaton blanc sourd, promis à l'euthanasie, vit des jours paisibles à Saint-Etienne|| |||||

L'association de protection animale Acama 43, basée au Mazet-Saint-Voy, intervient sur un large territoire, multipliant les actions et recueillant les chiens, chats, chevaux, vaches, cochons, lapins, canards, brebis, furets...

L'association Acama 43 (Association contre l'abandon et la maltraitance animale) monte en puissance d'année en année. Les besoins sont immenses et la structure bénéficie d'une bonne notoriété, boostée par une page Facebook vivante (1678 abonnés) qui permet de toucher un public élargi. Une opportunité précieuse lorsqu'il s'agit de trouver des solutions d'urgence pour des situations douloureuses.

Au village de "Vacheresse", au Mazet-Saint-Voy, dans la propriété mise gracieusement à disposition par la présidente Nathalie Monnier, et fondatrice historique de la struture de protection animale, une kyrielle d'animaux de compagnie, domestiques, trouvent un havre de paix. Actuellement ce sont 88 animaux qui y sont accueillis. Des familles d'accueil, la pension de Ronsaveaux, sont également mobilisées tout au long des saisons pour compléter le dispositif.


Des animaux de diférentes espèces

La spécificité d'Acama 43, c'est justement cette volonté d'accueillir différentes espèces (dans la limite du respect des réglements en vigueur pour les bêtes sauvages naturellement). Les chiens, les chats mais aussi de plus en plus d'animaux de ferme, parfois des NAC (nouveaux animaux de compagnie) tels des furets, gerbilles... sont pris en charge. Pour apprécier la multitude de situations auxquelles l'association est confrontée, il suffit de jeter un œil sur les exemples donnés en bas de cet article.

En 2018, 52 animaux ont pu être replacés.


Des campagnes de stérilisation des chats errants

Des avancées ont été observées auprès de municipalités prêtes à accompagner la stérilisation et l'identification des chats errants. Des campagnes de stérilisation en partenariat avec l'Acama 43, dont certaines bénéficient d'aides des fondations Brigitte Bardot, 30 Millions d'amis, ont été engagées, ou sont en cours. Ainsi au Chambon-sur-Lignon, Grazac, Le Mas-de-Tence, Le Mazet-Saint-Voy, Pont-Salomon, Saint-Férréol-d'Auroure, Saint-Agrève, Saint-Maurice-de-Lignon, Saint-Jeures...

La présidente se félicite à cet égard d'un travail en bonne entente avec le Syndicat intercommunal pour la capture des carnivores domestiques errants présidé par Sébastien Hochet.


Une équipe renouvelée

Signe de dynamisme, le conseil d'administration s'est étoffé, le nombre de membres bienfaiteurs est passé de 68 à 74 et le bureau a été renouvelé.

Désormais autour de la présidente Nathalie Monnier, on retouve la Chambonnaise Marie-France Buyck trésorière, Mireille Fournier secrétaire, la Tençoise Stéphanie Dumont en qualité de secrétaire-adjointe.

Les jeunes, à l'image de Camille, Chloé et Mila, sont impliquées. Ainsi, une vente de gâteaux pour contribuer à financer la stérilisation des chats errants de Saint-Jeures a été organisée par Camille et Mila. Elles ont vendu pour 172 euros de pâtisseries.


Les pivots : les donateurs et les bénévoles

Toutes les initiatives sont appréciées pour contribuer au budget de l'association, une stucture qui ne fonctionne que grâce aux dons et au bénévolat, faut-il le rappeler.

Des conventions avec des cabinets vétérinaires, consentant des tarifs spécifiques à l'association, facilitent la prise en charge des animaux. Les frais vétérinaires (11 000 euros en 2018) ainsi que l'achat de foin (8 600 euros), croquettes et autres aliments (7 200 euros) restent des postes majeurs pour Acama 43.


Contacts

Acama 43 Vacheresse 43520 Le Mazet-Saint-Voy

Courriel : associationacama@yahoo.fr

Page Facebook


Des exemples...

- 2 chiens (Léon et Baia) dont les propriétaires partaient en résidence de retraite qui n’accepte pas les animaux, ils devaient être euthanasiés et ont pu être placés en famille d'accueil.

- 1 cochon nain en divagation : cadeau d’anniversaire devenu embarrassant, échappé de son enclos et en fuite. L'animal a été localisé, a été capturé et se laisse désormais caresser.

- une buse prise dans les barbelés, récupérée avec accord ONCFS et conduite par la présidente de l’ACAMA à la LPO de Clermont-Ferrand. Elle a pu être soignée et relâchée.

- 1 cheval des gens du voyage, Légo, battu à terre alors qu’il ne pouvait plus tirer la roulotte. L'association a versé 250 euros pour le récupérer. Il a été castré et mis en accueil.

- garde de 2 chats sur demande de l’association tutélaire d’Yssingeaux suite à l’hospitalisation d’une personne démunie.

- 1 chienne accidentée et récupérée par les pompiers, conduite chez le vétérinaire puis cédée à l’association pour poursuivre les soins et lui trouver un accueil. Elle a eu une énucléation et des séances de kiné pour retrouver l’usage de sa patte. Elle a été placée.

- 6 chatons atteints de coryza dont énucléation pour l’un d’entre eux (chats errants à Pont-de-Lignon)

- 1 jument genre camarguaise Blanco, laissée à l’abandon par son propriétaire qui a déjà laissé mourir l’ânesse.

- 2 chatons sourds recueillis par le biais d'une clinique vétérinaire d'Yssingeaux pour éviter l’euthanasie : l’un est décédé du coryza, l’autre a été placé.

- 1 cheval camarguais Cacalou de 19 ans très maigre, cédé pour 150 euros, car le propriétaire n’avait plus de quoi le nourrir en Camargue.

- 1 chevreuil accidenté par une moto, conduit par les bénévoles avec accord ONCFS, chez le vétérinaire faune sauvage sur Clermont-Ferrand mais n’a pu être sauvé

- 1 chienne retrouvée attachée au portail de l’association le 17 juillet

Etc.

Dernière modification le lundi, 10 juin 2019 10:32
Connectez-vous pour commenter