partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

Logo la Commère 43

partenaire ibiz

GRAPHISTE | IMPRIMEUR EN LIGNE | SITE INTERNET

mercredi, 22 mai 2019 15:40

SNCF : l'inquiétude à grande vitesse face au risque de fermeture des guichets

|||| |||| ||||

Elus et syndicats de la région montent au créneau face au risque de fermeture de tous les guichets de la SNCF. Une pétition a été remise.

"C'est un recul sans précédent du service public ferroviaire qui est en train de s'opérer dans le plus grand silence", affirment les élus de l'opposition de gauche au sein du Conseil régional. "La SNCF a pour objectif de supprimer la totalité des postes d'agents derrière un guichet TER d'ici 2020. Sur la seule région Auvergne-Rhône-Alpes, 24 guichets ont d'ores et déjà disparu, et pour 11 autres, la suppression est programmée avant 2020, laissant de nombreuses gares sans personnel pour accueillir et renseigner les usagers", déplorent-ils.

"Ces disparitions sont les prémisses de la fermeture de lignes TER et de la dévitalisation de nos territoires."

Pour Isabelle Valentin et Jean-Pierre Vigier, députés, l'heure est aussi grave. Ils ont alerté la direction régionale de la SNCF sur le maintien des guichets en Haute-Loire.

Une pétition avec 2 000 signatures

Alors que la CGT a lancé une pétition visant à interpeller la SNCF sur la nécessité du maintien des guichets dans notre territoire, les deux parlementaires Les Républiains ont remis une pétition avec 2 000 signatures à Alain Thauvette, directeur régional TER Auvergne-Rhône-Alpes, afin de relayer l’inquiétude d'Altiligériens sur ce sujet.

"Dans la perspective d’un aménagement du territoire cohérent, le maintien de ces guichets est un impératif absolu pour un département comme la Haute-Loire."

Donner les moyens de préférer le train

"Le train représente un enjeu majeur : grâce aux nombreuses petites gares de notre département, il assure des zones de desserte relativement nombreuses permettant à notre population de bénéficier d’un service de transport de proximité. Malheureusement, les réformes envisagées par le gouvernement et la SNCF semblent vouloir pénaliser toujours plus les usagers au motif de la rationalisation des moyens."

"C’est un contresens que de supprimer des transports ferroviaires alors que dans un même temps, le gouvernement incite toujours plus les automobilistes à réduire l’utilisation de leur voiture (taxe carburant, 80 km/h, fin de la vente véhicules essence et diesel à horizon 2040)."

Dernière modification le mercredi, 22 mai 2019 16:01
Connectez-vous pour commenter