mardi, 14 mai 2019 16:49

Quatre cents jeunes actuellement en service civique en Haute-Loire

|| || ||

Le recrutement de jeunes en service civique concerne actuellement 400 jeunes en Haute-Loire, engagés auprès d'associations ou de collectivités. Pour la plupart, ce tremplin doit leur permettre de préparer un projet d'avenir.

Ils ont entre 16 et 25 ans (jusqu'à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap), ils effectuent un service civique d'une durée de 6 à 12 mois. Ils sont presque 400 cette année sur le département. On les retrouve en mission dans les écoles, à Pôle Emploi, à la préfecture, dans les clubs sportifs, les associations...

Ils s'appellent Flavien, Romane, Carl, Lina, Brahim... ils ont décidé de se rendre utile en s'engageant chez les Amis de Rochebaron, au centre socio-culturel de Blavozy, à SOS Loire vivante, au Secours catholique.

Depuis mardi, ils sont 22 à être réunis pour trois jours à Monistrol-sur-Loire pour se rencontrer, échanger et se former dans les locaux de l'Acija : 2 jours de formations civique et citoyenne et 1 journée de premiers secours.

580 euros par mois

Le service civique permet à ces jeunes de sortir de la théorie pour se confronter à la pratique du terrain. Une première approche du monde professionnel qui peut leur permettre de préparer leur projet. Durant sa mission, le volontaire perçoit 580 euros par mois pour une durée de travail de 24 heures par semaine. « La majorité des jeunes en service civique choisit une mission en fonction de son projet d’avenir », assure Karine Pezerovic de la Ligue de l’enseignement, chargée de former ces jeunes avec François Falgon du Comité départemental olympique et sportif.

Parmi les 22 jeunes, trois ont accepté de parler de leur mission, leur expérience, leur regard sur le service civique.

Romane Bernardi, 22 ans, Le Monastier-sur-Gazeille

Romane Bernardi a débuté une mission au centre socio-culturel de Blavozy où elle est chargée de gérer la communication interne entre les associations et les adhérents. Elle s’occupe aussi du salon des Artistes à tous vents et prépare la prochaine fête de la bière fin juin.

« Je n’ai pas trouvé d’alternance dans l’économie sociale et solidaire. Je me suis retrouvée sans rien alors j’ai opté pour un service civique. J’ai trouvé une mission rapidement et cela m’aide pour mon projet futur en musicothérapie. »

Lina Blondel, 23 ans, Brioude

Lina Blondel travaille au sein de l’association Pieds à terre qui rayonne dans l’éducation à l’environnement et le développement durable. Sa mission est de favoriser l’accueil des enfants en situation de handicap. « L’association prend régulièrement des jeunes en service civique mais ils varient les missions », raconte la jeune femme dont le profil et la spécialisation dans l’inclusion au handicap a permis de porter ce projet. « L’association est en accord avec mes valeurs. C’est donnant-donnant. L’association m’aide en m’ouvrant des portes et son réseau.

Maxime Gonzales, 24 ans, Yssingeaux

Originaire de Saint-Etienne, Maxime Gonzales a passé deux ans à Yssingeaux avec un BTS Développement et animation des territoires ruraux (DATR). Il s’est ensuite spécialisé dans l’animation culturelle à Albi (Tarn). Il a signé un premier service civique avec Label Diff d’Yvan-Marc pour accompagner le Chant des Sucs 2018. Ce service civique a été stoppé avant les quatre mois, ce qui lui a permis de réaliser un autre service civique à la communauté de communes Loire Semène où il participe à la programmation de la saison culturelle. Une mission qui pourrait prochainement déboucher sur un contrat de travail. « Pour moi, c’est un très beau tremplin. »

Dernière modification le mardi, 14 mai 2019 17:15
Connectez-vous pour commenter