lundi, 06 mai 2019 10:40

De futurs professeurs des écoles apprennent à maîtriser leur voix

|||| |||| ||||

La pédagogie est importante pour les enseignants, mais leur voix est primordial. De futurs professeurs des écoles ont bénéficié d'une formation spécifique.

Treize futurs professeurs des écoles ont été coachés par Nathalie Estienne, professeur à l'Ecole supérieure du professorat et de l'éducation, et Pascale Orfeuvre, orthophoniste au Puy-en-Velay. "J'ai régulièrement des patients qui sont des enseignants, reconnaît l'orthophoniste. "S'ils utilisent mal leur voix, ils se fatiguent, ils forcent, ils ont mal. Et ils sont moins efficaces. Ce n'est pas grave en soi mais ça peut être handicapant."

Chantez en voiture pour s'achauffer la voix

La voix est un outil qu'il s'agit dès lors de préserver, surtout pour un professeur qui doit transmettre oralement les connaissances. "On pense souvent que le son sort de la gorge mais ça vient en fait du ventre."

Cette formation a permis de distiller des conseils aux futurs instituteurs. "C'est tout bête mais il est inutile de parler quand on écrit au tableau, dos aux élèves. La voix est un outil qu'il faut échauffer. On peut chanter le matin en voiture en se rendant à l'école."

Les femmes plus sensibles que les hommes

Les femmes ont des cordes vocales plus fines et donc plus sensibles. Nathalie Estienne, professeur à l'ESPE, met en avant l'importance de la voix. Mais pas uniquement. "La posture et le regard permettent de transmettre. Le corps parle avant la voix. Et les enfants y sont très attentifs."

Les premières expériences de ces stagiaires font remonter quelques difficultés. "La fatigue vocale se ressent vite. On cherche des stratégies pour s'économiser la voix."

Pour Nathalie Estienne, "parler fort ne règlera pas le problème". Et ces conseils ne sont pas valables uniquement pour les enseignants.

Dernière modification le lundi, 06 mai 2019 11:22
Connectez-vous pour commenter