jeudi, 07 mars 2019 23:50

Femmes élues : la Haute-Loire est à la traîne

|| || ||

En Haute-Loire, 15,2 % des maires sont des femmes. Et dans les nouvelles intercommunalités, le nombre de femmes à des responsabilités reste dérisoire. Un réseau vient de se monter en Haute-Loire pour inciter la gent féminine à se lancer pour les élections municipales de 2020.

Mardi soir, quelques jours avant le 8-Mars, dix femmes élues en Haute-Loire (maires, conseillères départementales, conseillères municipales) se sont retrouvées au Régina au Puy-en-Velay pour lancer officiellement le réseau Elueslocales.fr. Patricia Joubert, conseillère municipale à Saint-Germain-Laprade, a été désignée référente officielle de la Haute-Loire.

Sur le département, il y a 15.2 % de femmes maires, soit 39 femmes sur 257 communes. Ce chiffre est en-dessous de la moyenne nationale qui est de 16 % (et 8 % pour des présidentes d'intercommunalités). Et quand on regarde les trois intercommunalités fusionnées en 2018, on ne retrouve aucune femme présidente ou vice-présidente aux Marches du Velay-Rochebaron et à Mézenc-Loire-Meygal. La Communauté d'agglo du Puy ne fait guère mieux avec deux femmes sur 15 vice-présidents.

Combien de femmes maires en 2020 ?

"Les femmes se retrouvent généralement cantonnées à des délégations telles que la petite enfance, le social, la culture, ou encore la communication tandis que les hommes sont à la finance, l’urbanisme, les transports, les grands travaux, et cette pratique n’échappe pas au département de la Haute-Loire", fait remarquer Marie Potier, cheffe de projet Elueslocales.fr qui compte 50 réseaux en France (30 créés en un an).

"On met les étiquettes politiques de côté", insistent les participantes. En 2020, la moitié des maires ont prévu de ne pas se représenter aux élections municipales. "On dispose d'un vivier de femmes pour prendre la relève."

Les propositions de Cécile Gallien

Cécile Gallien, vice-présidente de l'Association des maires de France et maire de Vorey, copréside un groupe de travail au sein de l'AMF qui porte des propositions sur la place des femmes dans les mairies et les intercommunalités : obliger la parité pour les communes de moins de 1 000 habitants, alterner un homme-une femme chez les adjoints et les vice-présidents.

Dernière modification le vendredi, 08 mars 2019 00:21
Connectez-vous pour commenter