lundi, 22 octobre 2018 10:55

Le coup de gueule des infirmiers libéraux

Photo d'illustration.|| Photo d'illustration.|| ||
Bijouterie Civet décembre 2018

Au niveau national, les représentants des infirmiers libéraux ont claqué la porte des négociations avec l’assurance maladie.

Ces discussions portaient sur la prise en charge de nouveaux soins liés au virage ambulatoire et aux développements des soins à domicile.

A ce mécontentement s’ajoute, selon les syndicats, "l’oubli des infirmiers libéraux dans le nouveau Plan Santé : autant sur leur rôle, leur place et leur rémunération".

"Nous sommes 116 800 infirmiers libéraux, professionnels de santé les plus accessibles pour la population, organisés pour la continuité des soins 24/24h, 7j/7, sans qui le maintien à domicile ne serait pas possible."

En Haute-Loire, les représentants des différents syndicats professionnels d’infirmiers libéraux, ont refusé de siéger en commission paritaire départementale à la CPAM jeudi dernier.

Connectez-vous pour commenter