Logo la Commère 43

Sorties loisirs

mercredi, 10 octobre 2018 18:18

Des contrats de ruralité pour soutenir les projets structurants des communes

|||||||||||| |||||||||||| ||||||||||||
Anibal marché Noël 2018

Après le Haut-Lignon en 2017, les communautés de communes du Pays de Montfaucon, Loire Semène et Marches du Velay-Rochebaron ont signé un contrat de ruralité avec l'Etat. Plusieurs projets vont être financés dès l'exercice 2018.

Accès aux soins et aux services, revitalisation des bourgs centres, attractivité du territoire, mobilités, transition écologique : le contrat de ruralité cible quelques grands axes.

En 2017, le Haut-Lignon avait l'un des premiers territoires à signer un contrat de ruralité avec l'Etat. Mercredi, le Pays de Montfaucon, Loire Semène et Marches du Velay-Rochebaron en ont fait de même. "Ce sont des intercommunalités de projets", se plaît à dire le préfet, Yves Rousset.

Ces contrats sont signés pour trois ans et doivent permettre de financer chaque année plusieurs projets défendues par les intercommunalités. "L'Etat ne laisse pas tomber les territoires ruraux", se défend encore le préfet.

Le tour de table des présidents de communautés de communes a permis de constater la satisfaction générale. "Ces aides arrivent au bon moment. Je vois ça comme de l'argent en plus pour des projets qui n'étaient finalement pas prévus en début de mandat. Sans ces subventions, ces projets ne se feraient pas. Et cela permet de financer des travaux urgents en lien avec la rénovation énergétique par exemple. C'est le cas pour trois gymnases", développe Frédéric Girodet, président de Loire Semène.

"A Malvalette, sans ce contrat de ruralité, la commune ne pourrait pas financer sa salle d'activités sociales et culturelles et sa nouvelle mairie", témoigne Louis Simonnet, président des Marches du Velay-Rochebaron.

"Ce sont des projets lourds pour des communes rurales comme les nôtres", estime Jean-Michel Hérault, vice-président du Haut-Lignon, tandis que Bernard Souvignet, président du Pays de Montfaucon, apprécie le soutien important des partenaires publics, "jusqu'à 70 ou 80 % du coût des travaux".

Les aides pour Pays de Montfaucon

Dunières : réhabilitation de l'école publique (150 000 euros)

Raucoules : construction d'une halle fermière (40 000 euros)

Montfaucon : extension de la salle d'animation et création d'un local jeunes (80 000 euros)

Pays de Montfaucon : construction d'une maison de santé à Dunières (100 000 euros) ; étude urbaine sur centre bourg (12 000 euros)

Marches du Velay-Rochebaron

Bas-en-Basset : réaménagement de l'école primaire (100 000 euros)

Beauzac : réhabilitation de la place du pré du Clos (90 000 euros)

Malvalette : salle d'activités sociales et culturelles, et nouvelle mairie (146 000 euros)

Loire Semène

Saint-Ferréol-d'Auroure : réhabilitation du site d'escalade des gorges de la Semène (10 000 euros); réfection de la toiture et réhabilitation du gymnase (25 000 euros)

Aurec-sur-Loire : réalisation de la passerelle du Saut du chien (34 500 euros)

La Séauve-sur-Semène : réhabilitation du gymnase (10 000 euros)

Saint-Just-Malmont : amélioration thermique du gymnase (50 000 euros)

Haut-Lignon

Tence : réhabilitation du centre nautique (150 000 euros) ; création d'une aire de covoiturage (22 700 euros), création de la zone du Fieu 2 (279 000 euros)

Chambon-sur-Lignon : rénovation de l'école primaire (129 000 euros)

Saint-Jeures : réhabilitation du centre bourg (35 000 euros)

Dernière modification le mercredi, 10 octobre 2018 18:55