dimanche, 26 août 2018 19:18

Au Mézenc, Laurent Wauquiez joue le chef de file et le rassembleur des Républicains

|||||||||||||| |||||||||||||| ||||||||||||||

Depuis 2012, Laurent Wauquiez marque sa rentrée politique d'une ascension du Mézenc. Dimanche, 1 500 militants et journalistes étaient à ses basques pour la traditionnelle montée.

A défaut de grimper dans les sondages, Laurent Wauquiez monte chaque année le Mézenc. Pour la 7e année consécutive, le beau temps était encore de la partie.

Entouré de sa femme Charlotte et de ses enfants, le patron des Républicains a loué l'esprit de famille et le rassemblement.

Sous un immense chapiteau, 1 500 militants chauffés à blanc ont ovationné leur chef de file. Des élus de Haute-Loire étaient mélangés à l'assistance mais la plupart des invités venaient de la France entière.

Dans un discours offensif, avant de déployer ses grandes jambes jusqu'à la croix au sommet du Mézenc, Laurent Wauquiez a évidemment attaqué le Président Macron, fustigeant des mesures qui plombent le pouvoir d'achat des Français. L'autre grand sujet du jour concernait l'immigration, Laurent Wauquiez appelant à fermer tous les ports d'Europe.

Après le déjeuner, chemise blanche aux manches retroussées, l'ancien maire du Puy-en-Velay s'est mis en route pour plusieurs kilomètres de marche, avec toujours sa femme à ses côtés.

Ce rendez-vous annuel des Estables a aussi vu la participation de plusieurs ténors du parti de droite, à l'image de Brice Hortefeux, Christian Jacob, Nadine Morano, Eric Ciotti ou encore Annie Genevard.

Dernière modification le dimanche, 26 août 2018 19:45

Partager sur :