samedi, 09 décembre 2017 07:49

Les jardins du château de Saint-Vidal intégrés au projet de réhabilitation

|||| |||| ||||
Chambon Intermarché porc décembre 2018

Le projet de la forteresse de Saint Vidal, qui rouvrira ses portes au mois de juin 2018, s’articule autour de trois pôles : le parcours de déambulation à travers quinze salles de la forteresse qui retrace l’histoire régionale depuis Vercingétorix jusqu’au XVIIIe siècle ; le spectacle nocturne, qui reprend l’histoire du Velay au XVIe siècle, mêlant vidéoprojection, pyrotechnie et plus d’une centaine d’acteurs et figurants bénévoles ; et la réhabilitation des jardins.

Vendredi, Vianney d’Alançon a dévoilé les plans 3D définitifs des futurs jardins d’exception de la forteresse de Saint Vidal, en présence du Prince François d’Orléans, descendant direct de la famille royale française, et Jacques Blanc, paysagiste et chef de l’entreprise Jacques Blanc Espaces Verts, installée à Coubon.

Les jardins compteront trois espaces distincts répondant chacun à une thématique :

- Le jardin à l’italienne, au cœur de la terrasse sud, est une référence à la Renaissance, époque dans laquelle se situent les spectacles nocturnes. Elle fait aussi référence à l’inspiration du grand architecte italien Serlio qui laissa de nombreuses marques au sein de la forteresse.

- Le jardin à la française, situé à l’est de la forteresse, est un hommage à la culture française. D’inspiration médiévale, il sera en cohérence avec le style robuste de la forteresse. On retrouve sur ce jardin des lignes géométriques rondes et carrées.

- Le jardin d’eau, placé dans les anciennes douves, incarne un retour à l’utilisation originale de cet espace et fait appel à l’esprit des lieux. Il accueillera un bassin miroir dans lequel se reflètera le château ainsi que des espaces dédiés à la découverte botanique à destination des visiteurs.

Ces jardins seront l’occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreuses variétés de plantes locales et historiques et offriront aux visiteurs une expérience ludique, visuelle et olfactive inédite en Auvergne.

Dernière modification le samedi, 09 décembre 2017 10:37