dimanche, 19 novembre 2017 14:34

Le collectif d'opposants au crématorium à Saint-Hostien fait le point

|| || Photo DR||
Chambon Garouste 2019

Le conseil d’administration du collectif d’opposants au crématorium à Saint-Hostien s’est réuni afin de faire le point sur les différents dossiers et envisager les actions à mener. Un communiqué a été transmis à notre rédaction.

La trentaine de membres présents a tenu à réaffirmer ceci : "En aucun cas, nous ne sommes contre le principe de la crémation mais simplement contre l’implantation du crématorium à l’entrée du bourg, plus exactement 400 mètres par rapport au centre du bourg."

A ce propos, ils ont pris connaissance de la lettre envoyée à Isabelle Valentin, députée, par l’association crématiste. "Dans cette missive, ils notent  que, seulement 3 ou 4 maisons seraient impactées dans un rayon de 300 à 400 mètres. Soit ils n’ont pas une parfaite connaissance du site d’implantation. En effet, l'entrée du village est à 250 mètres et le cœur du village à 400 mètres. Soit ils affichent une mauvaise foi évidente."

Ils précisent ceci : "Quant à Adrien Defix, dans son interview, il reconnaît que le Brivadois va se tourner vers Clermont-Ferrand mais il aurait pu également ajouter que l’Est du département (partie la plus peuplée) est tournée vers Saint-Etienne où un deuxième crématorium financé en partie par ces derniers va entrer en service prochainement. De ce fait, la rentabilité du crématorium risque de ne pas être au rendez-vous et le prestataire qui aura signé une convention de service public avec l’agglomération va se retourner vers cette dernière. Adrien Defix trouve que le terrain pressenti à Saint-Germain-Laprade était proche de l’ESEPAC et que ce n’était pas une bonne solution par contre le terrain à l’entrée de Saint Hostien, "à la campagne, loin des habitations est un emplacement idéal"."

Le collectif ironise : "Adrien Defix, vice-président de l’agglomération et maire de Coubon, afin de stopper toutes les polémiques, pourrait proposer d’implanter le crématorium à Coubon. Il n’aurait probablement aucune difficulté à persuader ses concitoyens du bien-fondé de cette implantation."

Pour finir, suite à ces différents articles, le collectif d'opposants au crématorium à Saint-Hostien signale qu'il a rencontré un collaborateur de Laurent Wauquiez et d’Isabelle Valentin qui s’est voulu "rassurant".

habitantsinquiets@laposte.net

Dernière modification le dimanche, 19 novembre 2017 14:51
Connectez-vous pour commenter