ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

Logo la Commère 43

ibiz

Graphisteagence web & imprimerie en ligne

jeudi, 21 septembre 2017 20:59

Tornade : pourquoi Saint-Jeures et Araules ne sont pas en état de catastrophe naturelle

|| || ||

L'état de catastrophe naturelle a été refusé à Araules. Saint-Jeures avait retiré sa demande. On vous explique pourquoi.

Dans la nuit du 30 au 31 août, une tornade a traversé les territoires de Saint-Jeures et d'Araules, provoquant des dégâts conséquents et laissant des particuliers sinistrés. Les pompiers avaient secouru les agriculteurs, collectivités et particuliers.

Aussitôt, la solidarité s'était mise en route pour la trentaine de propriétaires concernés, notamment Guillaume et Pauline Descours à Saint-Jeures. Une cagnotte avait d'ailleurs été lancée et a recueilli 3 280 euros pour les aider.

Saint-Jeures a pesé le pour et le contre

En parallèle, les communes avaient formulé des demandes pour être reconnues en état de catastrophe naturelle. Très vite, Saint-Jeures avait retiré sa procédure. André Duboeuf explique : "En cas de reconnaissance, la vétusté s'applique. Et la franchise est plus importante, 10 % du montant total contre 500 euros dans le cas présent. J'avais l'impression de pénaliser l'agriculteur, ce n'était pas le but. Tous les experts étaient unanimes donc on a retiré la demande."

L'inondation oui, le vent non

Araules vient de recevoir une réponse négative. Car, il faut le savoir, si la garantie des dommages s'applique aux inondations et coulées de boue, les mouvements de terrain, les avalanches, les séismes et les éruptions volcaniques, elle exclut "l’action directe ou indirecte du vent", c'est-à-dire les toitures endommagées, tuiles arrachées, façades abîmées par la chute d’un arbre ou la cheminée d’un voisin… Comprenne qui pourra...

Dernière modification le jeudi, 21 septembre 2017 22:36
Connectez-vous pour commenter