lundi, 16 avril 2018 17:26

Let's Goldman le 5 mai à Saint-Vincent : l'interview décalée de son chanteur

|| || ||
Pole Vert Tence ouverture

Un tribute à Jean-Jacques Goldman est proposé le samedi 5 mai à Saint-Vincent  par la nouvelle équipe du comité des fêtes, présidée par Bernard Souton.

Les six musiciens de Let's Goldman proposent un tribute original à Jean-Jacques Goldman, inspiré non pas des enregistrements studio, comme cela a déjà été fait, mais basé sur des versions live toutes époques confondues, qui vous donnera l'illusion encore plus forte d'un concert de la personnalité préférée des Français.

Florent Gallo est le chanteur du groupe. Il a accepté de répondre aux questions d'une interview décalée reprenant les titres de chansons.

"Sache que je" ne te connais pas mais que. La population altiligérienne, "elle attend" que tu te présentes alors "je te donne" l'occasion de le faire... Pour débuter, quel est ton parcours musical ?

J'ai commencé la guitare à l'âge de 13 ans. A 18 ans, je suis allé à la fac de musicologie de Saint-Etienne, où j'ai rencontré mes amis musiciens qui jouent avec moi. C'est là-bas que j'ai appris à jouer du piano.

Avec une telle prédisposition pour la musique et le chant, faire du Jean-Jacques, c'était déjà une "bonne idée". Et puis quand on a pour nom "Gallo" quoi de plus logique que de faire du "Goldman". D'ailleurs ce sont tes vrais nom et prénom ou bien est-ce un nom de scène ?

Ce sont bien mes vrais noms et prénoms.

Par contre, niveau capillaire, les cheveux longs, serait ce un "délire psycho maniaco psychotique" ou c'est parce que ça plaisait mieux aux nanas ? A moins que ce soit simplement pour toujours être plus proche de JJG ?

J'ai les cheveux longs depuis l'âge de 17 ans, il y a 10 ans ce n'était pas trop la mode, aujourd'hui un peu mieux, mais c'est pas ce que je recherche... (rire)
Mais ça colle plutôt bien au look qu'avait Goldman à l'époque.

Parfois "Il y a" des moments qui peuvent "changer la vie" et on se dit, "il suffira d'un signe" pour que tout change. A ce sujet, comment t'est venue cette passion pour le Jean-Jacques national ? Ça remonte à quand ? L'as-tu déjà rencontré d'ailleurs ?

Rencontré, non jamais. Mon père écoutait beaucoup quand j'étais enfant, j'imagine que ça a joué. J'ai vraiment eu le déclic vers 11-12 ans, et c'est là que j'ai commencé à jouer.

Dès le début, tu as fais du Jean-Jacques sur scène et tu t'es dis "je marche seul" ou rapidement tu as pensé collectif à l'instar de Frédéricks Goldman Jones et vous avez créé Let's Goldman ?

Seul c'était inenvisageable pour moi. La scène me fait assez peur et j'avais besoin d'être entouré de musiciens (et amis) de confiance pour que les concerts se passent bien. On est vraiment un groupe, pas un chanteur avec des musiciens dans l'ombre.

Là, tout de suite, je suis persuadé que tu te dis : Mais qu'est ce que je fais là à "parler d'ma vie" ? Il n'empêche, quand on est artiste, on a "peur de rien. Blues" à part peut être! D'ailleurs, c'est quoi ta plus grande phobie ?

Les araignées... mais en général j'en croise rarement sur scène... (rire)

Quand on part souvent sur les routes et qu'on est régulièrement en concert, on doit avoir l'impression de "vivre cent vies". Quel est ton meilleur souvenir de scène ?

Le meilleur souvenir, c'est l'accueil du public à chaque fois qui est extraordinaire quel que soit l'endroit où on jouait.

Le répertoire de JJG est immense, de "Comme toi" à "Quand la musique est bonne", en passant par "Elle a fait un bébé toute seule" ou encore "Tournent les violons". Au final, parmi tous les titres et tubes de l'artiste, quel est celui que tu préfères ?

"Je te donne", c'est LA chanson où j'ai eu ce fameux déclic.

Dernière question, si j'appelais JJG dans l'instant (même si "C'est pas vrai"!) et qu'il m'accorde le fait de faire un duo avec toi sur scène, quel lieu et quelle chanson choisirais tu de partager avec lui ?

Pas "Je te donne" pour le coup, parce que ca voudrait dire que je devrais chanter la partie anglaise et ce serait terrible... (rire). Je dirais " En passant" pour les guitares. Le lieu n'a pas d'importance.

Dernière modification le lundi, 16 avril 2018 17:43

Articles associés