mercredi, 06 décembre 2017 08:35

Yssingeaux : « Douceur du Velay », une jument au cœur d’un projet professionnel au lycée George-Sand

||||||| ||||||| |||||||
Anibal Marché Noël 2017

Une équipe d’élèves en bac pro CGEH (Conduite et gestion d'une entreprise hippique) du lycée agricole George-Sand s’est donnée comme projet de formation d’entraîner à la compétition sur un circuit professionnel une pouliche née au centre équestre du lycée agricole d'Yssingeaux.

La jument "Douceur du Velay" issue de l'élevage de chevaux de sports du lycée a été prise en charge dès son sevrage à 6 mois, débourrée à l'âge de 3 ans et demi puis dressée pour accepter les manipulations des cavaliers. Les soins et l’attention apportés par les élèves tout au long de sa croissance ont permis à la jument d’optimiser son développement physique au service d’un potentiel sportif de haut niveau.

2017 marque le début de sa carrière en compétition d'endurance. Il s’agit d’une course de fond en pleine nature : discipline éprouvante qui nécessite un entraînement spécifique pour le cheval et son cavalier. Présentée sur circuit professionnel aux trois épreuves de qualification en région Rhône-Alpes-Auvergne, son élégance et ses capacités sportives y sont remarquées par les juges. Ce travail a ouvert la porte à la prestigieuse finale nationale d'endurance Jeune Chevaux organisée par la Société hippique française au haras national d’Uzès en octobre.

La finale d’Uzès : 40 km dans le peloton de tête

Encadrés par les deux enseignants professionnels Carole Balian et Philippe Plantif, Douceur et sa cavalière Angélique Vallée, accompagnée par toute son équipe d'assistants, Camille Breysse, Alexandre Tonti et Alexie Beghin, réalisent la performance des 40 km dans le peloton de tête et se classent avec mention Très bien avec deux points de bonification sur trois (vitesse et récupération). Philomène Dubuis, quant à elle, a été qualifiée sur l'épreuve réservée aux chevaux de 5 ans sur 60 Km.

Un projet professionnel

Ce projet professionnel est une mise en application concrète de ce que les élèves du lycée George-Sand apprennent tout au long de leur formation. Il leur a permis d'exercer leurs talents de cavaliers, de se confronter à la difficulté des épreuves sportives, d'affronter la rigueur de la préparation physique et de côtoyer le monde professionnel en situation.

Cette année, la participation de Douceur aux différentes courses d'endurance a permis de totaliser plus de 600 euros de gains qui seront utilisés pour des projets pédagogiques. Ce projet a mobilisé plusieurs formations professionnelles du lycée, notamment les CAPA Palefreniers soigneurs qui ont contribué aux différents soins entre les entraînements.