mercredi, 15 février 2017 07:18

Un engouement historique pour l'agriculture biologique en Haute-Loire

|||| |||| ||||

Une centaine de nouveaux agriculteurs sont engagés dans une démarche biologique. Une croissance à prendre en compte pour Haute-Loire Biologique qui doit par ailleurs faire face à une baisse drastique de la subvention de la Région.

Haute-Loire Biologique vient de recruter un troisième salarié en fin d'année afin de gérer une hausse conséquente d'agriculteurs. Une centaine de fermes ont ainsi rejoint le camp de l'agriculture biologique. Le département compte 420 exploitations répondant aux règles de l'agriculture biologique. Sur les cent nouveaux, une majorité (60 exploitations) se situe dans un élevage de vaches laitières.

Poussés par les coopératives laitières

Le choix est avant tout pragmatique car des débouchés sont promis. La coopérative Sodiaal, par exemple, encourage ses adhérents à se convertir dans le bio pour répondre à un marché exponentiel de lait infantile à destination de la Chine. "Cet engouement historique nous fait un peu peur car des gens ne sont pas forcément prêts dans leurs têtes. Notre but est d'être en symbiose avec les attentes des consommateurs. Nous sommes là pour maintenir le cap, éviter les dérives et nous veillerons à faire respecter le cahier des charges", développe Jean-Louis Cottier, président de Haute-Loire Biologique.

La subvention de la Région s'effondre

Tout cela s'inscrit dans un contexte national avec une croissance continue de 10 % de produits bio par an.

La Haute-Loire se distingue par sa surface en bio. La moyenne nationale est de 3,5 % de surface utile en bio. En Haute-Loire, on se situe à environ 6 %.

Malgré ces points positifs, la situation reste incertaine pour Haute-Loire Biologique qui a vu la Région lui sucrer la majeure partie de sa subvention, passant de 27 000 euros... à 4 000 euros. "On nous a coupés l'herbe sous le pied. La Région privilégie les chambres d'agriculture. On avait heureusement d'autres partenaires, comme l'Agence de l'eau", indique le président qui cultive l'optimisme et reste ferme sur ses convictions. "C'est une tendance qui risque d'être lourde mais on y croit. Il faut savoir ce que l'on veut."

Dernière modification le lundi, 20 février 2017 19:11

Articles associés


Warning: preg_match(): Unknown modifier '/' in /home/procrea3/public_html/plugins/system/cache/cache.php on line 162

Warning: preg_match(): Unknown modifier '/' in /home/procrea3/public_html/plugins/system/cache/cache.php on line 162

Warning: preg_match(): Unknown modifier '/' in /home/procrea3/public_html/plugins/system/cache/cache.php on line 162