vendredi, 17 mars 2017 15:09

Une relance de l'investissement dans un contexte de finances assainies

Julien Melin.||| Julien Melin.||| Photo La Commère 43|||

Jeudi soir, le conseil communautaire du Haut-Lignon unanime a validé un budget 2017 caractérisé par des investissements de l'ordre de 1,6 million d'euros.

Jeudi soir, à Tence, Julien Melin, le président, a fait valider par son conseil un budget qui confirme la priorité donnée à l'économique. Le projet-phare est le renforcement de la zone d'activités du Fieu à Tence avec le lancement de la première tranche. Un projet de l'ordre de 630 000 euros est subventionnable par la Région à hauteur de 250 000 euros, l'Etat pour 120 000 euros, le Département pour 50 000 euros.

500 000 euros pour les projets communaux

La communauté de communes a prévu au budget la somme de 500 000 euros afin d'apporter son concours aux projets communaux, à hauteur de 10% du montant global du prix des aménagements. La mobilisation de ces 500 000 euros passera par un recours à l'emprunt.

160 000 euros seront versés pour les travaux de rénovation du centre nautique de Tence et la même somme pour ceux de l'école publique du Chambon-sur-Lignon; 94 500 euros pour la construction salle culturelle du Mazet-Saint-Voy; 12 000 euros pour l'agrandissement de la salle polyvalente de Chenereilles.

Voie verte et taxe d'hébergement

Le tourisme reste un marqueur fort du territoire. L'étude autour de la Voie verte s'achève. L'idée de créer une voie spécifique sans utiliser la voie de chemin de fer apparaît la solution la plus réaliste. L'équipement semble porteur et devrait susciter son lot de projets.

La subvention versée à l'office de tourisme pour la Halle fermière au Mazet-Saint-Voy passe de 10 000 euros à 15 000 euros avec la demande expresse qu'un plan d'actions soit établi pour tendre à booster la fréquentation de ce magasin de produits du terroir et artisanaux.

Le volet tourisme a suscité des échanges autour de la difficulté pointée du doigt par Bernard Cotte de faire rentrer les taxes d'hébergement. Cette taxe est soumise à un régime déclaratif, ne fait pas l'objet de réels contrôles et le civisme des hébergeurs paraît aléatoire...

Une année sur les chapeaux de roue

2017 restera toutefois une année cyclisme avec le passage de trois courses : l'Ardéchoise, le Critérium du Dauphiné, le Tour de France. Pour accompagner ces événements, un gros effort est réalisé pour la communication avec 10 000 euros pour les décorations des communes traversées, 5 000 euros pour les supports de communication (affiches, kakémonos...) et 5 000 euros pour aider financièrement Le Chambon-sur-Lignon qui paye 25 000 euros pour être ville départ du Critérium du Dauphiné.

Le poids des ordures ménagères

Sur le budget de fonctionnement, le coût du traitement des déchets reste conséquent. Le prévisionnel table sur une facture de 1, 0170 million d'euros à régler au SICTOM (933 000 euros réalisés en 2016) et 1, 042 million à encaisser au titre de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (971 533 euros en 2016).

A l'issue du conseil, une militante du collectif Valorisons nos déchets a d'ailleurs interpellé les élus sur un certain nombre de points, en particulier la tarification incitative envisagée.

Dernière modification le vendredi, 17 mars 2017 17:18