So Bag
vendredi, 30 décembre 2016 11:27

Des boiseries sculptées exceptionnelles dans une ancienne maison paysanne (vidéo)

|Ce motif intrigue et est reproduit dans les quatre angles du plafond de la pièce|||||| |Ce motif intrigue et est reproduit dans les quatre angles du plafond de la pièce|||||| |Photo La Commère 43||||||

Une maison toute simple construite au XIXe siècle au Chambon-sur-Lignon abrite une pièce entièrement couverte de boiseries des murs au plafond. Ce "court", réalisé par le propriétaire des lieux, cultivateur et menuisier, est d'une rare qualité.

Vue de l'extérieur, cette maison ressemble à toutes les demeures en pierre du plateau. Une fois poussée la porte de cette habitation située entre Le Chambon-sur-Lignon et Le Mazet-Saint-Voy, c'est un enchantement. Le spectacle vous transporte illico dans une demeure princière.

Un motif énigmatique dans les angles

Au plafond, une rosace centrale. Tout autour, des bas-reliefs représentant des fleurs. Aux quatre angles, un motif énigmatique, papillon étrange qui doit vraisemblablement renvoyer à une symbolique ésotérique.

Tout autour de cette pièce à vivre de 15 m2, le court se compose de boiseries soigneusement assemblées, mettant en oeuvre différentes essences. Des colonnades donnent du relief à l'ensemble. L'auteur s'est même autorisé un fin travail de marquetterie. L'ensemble se trouve dans un état de conservation remarquable.

Le sol est carrelé mais était à l'origine recouvert d'un plancher. 

Un cultivateur et menuisier du XIXe siècle

On se trouve ici dans la maison de deux niveaux construite par Jacques Menut dans les années 1830.

Epoux de Marie Abel, il élèvera 5 enfants : Victor, Coralie, Julie, Mariette et Sophie. Cultivateur de son état, il est également menuisier. Une double activité classique pour l'époque. Il rompt la monotonie de l'hiver en réalisant lui-même ce court et ces sculptures. Un recensement effectué en 1846 indique la présence de deux domestiques, Pierre Riou et Isabeau Lebrat. Un indicateur du niveau social de la famille, qui dénote une classe paysanne aisée.

Un trésor de l'art populaire

"On peut donc attribuer à Jacques Menut la réalisation de ce travail remarquable de menuiserie, le « court » et le plafond sculpté, véritables trésors de l’art populaire. Sans doute unique car il s’agissait là de son habitation, où il avait mis tout son savoir-faire, une véritable prouesse technique", estime Alain Debard, historien local.

La seule présence de ces boiseries donne une valeur doublée à la modeste maison qui appartient aujourd'hui à l'arrière-petit-fils du génial menuisier-ébéniste, Michel Russier qui a mis son bien en vente. Il espère que les futurs acquéreurs sauront préserver ce "trésor".

Dernière modification le lundi, 02 janvier 2017 14:04