samedi, 04 février 2017 23:42

Les radios associatives de la région en séminaire à Allègre

||| ||| Photo DR|||
Anibal Marché Noël 2017

Les radios associatives d'Auvergne Rhône-Alpes s'étaient données rendez-vous à Allègre du 1er au 4 février.

La Fédération compte 35 radios adhérentes sur le territoire Auvergne Rhône-Alpes. Durant ce séminaire à Allègre, 20 radios étaient présentes. L'objectif était de se retrouver ensemble dans le contexte de la fusion des Régions et de peaufiner certains aspects de leur formation.

Plusieurs modules de formation étaient proposés : "comment valoriser au mieux le travail des radios associatives, la promotion d'émission et la création radiophonique"; "la mise en place d'ateliers d'éducation aux médias"; "les outils numériques, les réseaux sociaux, CMS"; "formation logiciel open concerto paie".

Un acteur du "vivre ensemble"

En participant en nombre aux formations, les radios associatives montrent leur volonté d’être des médias de qualité et de ne pas se réduire simplement à "des pousses disques". Il s'agit aussi, par exemple, d'être en mesure de proposer des ateliers d'éducation aux médias dans des lycées, collèges, maisons de retraite, centres de loisirs, MJC... L'enjeu est bien de devenir un véritable acteur du "vivre ensemble".

Un changement de nom

Samedi, le séminaire s'achevait par les travaux de l'assemblée générale. Le changement de nom de la Fédération était à l'ordre du jour. La CRANCRA qui regroupait jusqu’à 2016 uniquement les radios Rhône-Alpes va, avec l'apport des radios d'Auvergne, devenir "AURA FM les radios associatives d'Auvergne Rhône-Alpes". De par ce rapprochement, les radios associatives couvrent tous les territoires de la nouvelle grande région.

Indispensables pour donner la parole aux acteurs du territoire

Des débats, il faut retenir ce constat : "Les radios locales de ce grand territoire sont, dans des zones rurales ou isolées, les seuls médias présents pour valoriser et donner la parole aux acteurs de ces territoires."

Des difficultés financières

Des incertitudes budgétaires se font jour : "Les radios rencontrent actuellement de réelles difficultés financières avec les  baisses des dotations de l'Etat et des collectivités. Nous espérons une prise de conscience de cette problématique pouvant mettre en péril les médias de proximité favorisant le lien social."

Un appel du pied à la Région

"Nous espérons trouver un soutien de la part de la région Auvergne Rhône-Alpes, un véritable appui pour faire en sorte que les radios associatives restent des médias locaux de proximité, continuant leurs missions sociales de proximité." On imagine que Laurent Wauquiez, le président de la grande région, qui cible son intérêt pour la ruralité régulièrement au fil de ses interventions, saura être sensible à ces arguments.

Dernière modification le dimanche, 05 février 2017 00:19

Articles associés

Pas de résultat