lundi, 04 décembre 2017 13:27

Rosières : le café-librairie La Maison vieille s'apprête à tourner la dernière page

|| || ||
Anibal Marché Noël 2017

La librairie champêtre de "Roiron" à Rosières va fermer ses portes après sept années d'existence. Une dernière ouverture a lieu dimanche.

La belle aventure d'une librairie dans un village perché de 12 habitants va prendre fin. Après sept années d'existence, La Maison vieille vit son dernier chapitre. "economiquement, ça ne tient pas la route", reconnaît Bruno Goffi, qui a créé ce café-librairie avec Tania Tourjansky.

"La Maison vieille nous précédait, elle va continuer à dresser sa massive et envoûtante silhouette sur le chemin des randonneurs, nous aurons fait notre petite oeuvre au passage, rapetassé le solivage et la charpente, bouchaillé les murs et relauzé l'ensemble, et ouvert les fenêtres en grand, sur les autres, sur la littérature, sur nous... Les amateurs de comparaisons pourront dire "c'était la plus haute librairie de France", les férus de statistiques : "une librairie pour 12 habitants (et  10 chiens), vous vous rendez compte ?!", nous préférerons garder à l'esprit les beaux instants, ceux qui valent à une vie la peine d'être vécue."

La pérennité du lieu aurait pu se faire via une résidence d'auteurs. Bruno Goffi y a cru. Il a monté un dossier en ce sens en 2016 mais sans financement de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), le projet n'a pu aboutir. "Ça nous aurait permis de trouver une assise."

Les libraires proposent de passer un dernier bon moment à la Maison vieille et de parfaire vos achats de fin d'année : tous les ouvrages en rayon bénéficieront d'une remise de 30 % dimanche 10 décembre, de 11 heures à 18 heures.

Dernière modification le lundi, 04 décembre 2017 13:45