lundi, 13 novembre 2017 19:25

Les chefs pour personnes âgées dans la cuisine Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| |||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||
Anibal réveillon 2017

Pour la deuxième année, le réseau gérontologique de l’Ondaine et de l’Est de la Haute-Loire proposait un concours « Top Chef ». Régis Marcon a ouvert ses cuisines à ces chefs de restauration collective.

Ils étaient vingt à avoir répondu à l’appel pour cette 2e édition d’un concours de cuisine réservé aux personnels de restauration collective. Ils venaient ainsi de Monistrol, Retournac, Saint-Pal-de-Chalencon, Dunières, et de la Loire.

Des plats « étoilés » pour personnes âgées

Après deux heures de formation théorique pour ouvrir l’après-midi, ils ont eu deux heures pour préparer un plat pour trois personnes et un dessert en texture modifiée. Ils avaient à leur disposition des ingrédients qu’ils travaillent habituellement dans leurs cuisines collectives. Ils pouvaient laisser libre cours à leur imagination, tout en gardant à l’esprit qu’ils confectionnaient des plats « étoilés » pour personnes âgées. Pour l’anecdote, il a fallu courir dans le village pour trouver un ouvre-boîtes puisqu’aucune conserve métallique n’est utilisée au sein de l’établissement triplement étoilé de la famille Marcon.

Trois Toques d'Auvergne et un chef étoilé

Par brigades de quatre, chacune des équipes était épaulée par un Toque d’Auvergne : Gilles Roux de la Tour à Dunières, Thierry Guyot du Fort du Pré à Saint-Bonnet-le-Froid et Benoit Fromager de Saugues. Jacques Marcon était aussi au côté d’un quatuor.

« A 80 ans, on a autant besoin d’apports nutritionnels qu’un adulte, notamment en terme de protéines. Une personne sur deux de plus de 75 ans qui arrive aux urgences d’un hôpital est dénutrie », indique Béatrice Laurent, Monistrolienne et directrice d’un service de soins à domicile au Chambon-Feugerolles.

Le palmarès

Pour l’honneur, le titre de « Top Chef » a été décerné, pour le plat chaud, à l’équipe de Thierry Guyot : Marie-Claire Abrial (Dunières), David Gounon (Le Chambon-Feugerolles), Nicolas Arnaud (Monistrol-sur-Loire) et Frédéric Raphard (Rabelais Chambon-Feugerolles).

Pour le dessert, le jury a préféré celui de l'équipe de Jacques Marcon et Nicolas Chiarelli (responsable restauration à l'hôpital de Firminy). L'équipe se composait de Ludovic Cheucle (Firminy), Sonia Vericel (Saint-Genest-Malifaux), Fabien Masson (Saint-Pal-en-Chalencon), Claude Chardigny (Firminy) et Jérôme Pros (La Ricamarie).

Dernière modification le mardi, 14 novembre 2017 09:59

Articles associés